Livres

Le Seigneur Des Anneaux : Les Deux Tours

Je continue sur la saga du Seigneur Des Anneaux avec le deuxième : Les Deux Tours. Celui-ci se passe toujours dans la terre du milieu et suit l’histoire du premier. C’est le début des premières batailles entre le bien et le mal et des grandes difficultés que devront affronter les deux hobbits.

 

L’Histoire

La communauté de l’anneau est maintenant divisée. Frodon et Sam continuent seules leurs quêtes tandis que Aragorn, Legolas et Gimli se retrouvent embrigadés dans une aventure dans le royaume du Rohan. Ce royaume est contrôlé depuis peu par Saroumane, un des pantins de Sauron. Y-aura t-il une guerre entre les hommes ? Gandalf le Gris va revenir sous la forme d’un cavalier blanc et sera donc sauvé de la mort. Les deux hobbits continueront leurs quêtes dans les montagnes. Ils rencontreront une créature qui a autrefois fait parler d’elle mais qui cette fois-ci va les aider pour son propre compte.

Mon Avis

La suite de l’histoire est tout aussi efficace que le précédent tome. Dans celui-ci nous découvrons une nouvelle race : les hommes qui sont du Rohan. La guerre qui les menace rajoute beaucoup d’action dans l’histoire. Aragorn, Legolas et Gimli sont de véritables amis et s’entraident dans les moments difficiles. Gandalf revient et on comprend très vite qu’il a un grand rôle a jouer dans l’histoire.  C’est notamment grâce à lui que les rohirrim gagnent la guerre. Il conjure aussi le sort lancé sur le roi Théoden qui met le peuple à mal. Une autre race se montre dans l’histoire : les Ents qui sont des arbres vivants. Ces arbres (accompagnés de Merry et Pippin) forment une résistance contre Saroumane. Cette race a toute comme les autres des coutumes et des langues qui rajoutent de l’authenticité à l’univers de Tolkien.

Quant à Frodon et Sam, ils continuent leurs aventures qui commence à être éprouvante pour les deux hobbits. Ils seront de plus en plus liés par leur destin, ce qui renforcera leur amitié. Bien que certains disent que leurs amitiés ressemblent à de la sexualité, je ne vois pas le problème. Tout le monde a le droit de s’aimer peu importe son sexe, sa religion ou ses origines.  Ils rencontreront une créature du nom de Gollum qui dans l’histoire ajoute un doute : personne ne sait si cette créature les aidera pour le bien ou pour le mal. Ils se feront capturer par Faramir, un capitaine du Gondor qui montre une grande sagesse dans ses choix.

Mais le vocabulaire est très difficile quand ont est un débutant dans le genre. Cela m’a caché un petit peu le plaisir que j’avais de lire le livre. Je le conseille donc pour un public qui a de l’expérience dans la lecture de ce genre.

Comparaison avec le film

Bien que cette fois-ci le film fait plus de 3 heures, certains moment n’ont pas étaient respectés. Les dialogues ont étaient compressés, voir supprimés. La rencontre entre Gollum et les deux hobbits à était changé. Faramir est tenté par l’anneau dans le film alors que dans le livre il est beaucoup plus sage. Pleins de points de sont pas respectés mais l’histoire l’est. Le film est quand même très bien produit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *