Gandalf : Le Plus Grand des Magiciens

Gandalf est l’un des personnages les plus remarquables de la saga du Seigneur des Anneaux et du Hobbit. C’est bien normal : il est prêt à tout pour aider ses amis dans les moments les plus difficiles. Comme nous allons le voir dans un instant, ce n’est pas un simple magicien. Le personnage et son histoire sont passionnants et je vous propose de la découvrir maintenant. Je l’ai personnellement contacté pour qu’il puisse se présenter de lui-même. Allons-y !

Mais Qui Êtes Vous ?

Bonjour à vous mes chers fantaisistes. Vous pouvez m’appeler Gandalf mais mon vrai nom est en faite Olorin. Je suis un Maia venu des Terres de l’Ouest en Valinor. Depuis ma naissance, je sers Manwe : le Seigneur de l’Air et le plus puissant des Valar. Je fait aussi partit de l’ordre des Istari en compagnie de Saroumane Le Blanc, de Radagast le Brun, d’Alatar et de Palando. Nous avons tous été envoyés pour combattre Sauron : le Seigneur des Ténèbres. Je possède aussi l’un des trois anneaux de pouvoirs forgé par les elfes : Narya : l’Anneau de Feu.

Olorin

Olorin est né à la naissance d’Ea : le monde. Il est le serviteur de Manwe et l’un des Maiar les plus sages. Que veut dire Maiar ? Cela veut dire que Gandalf est une sorte de demi-dieu. Il vivra de nombreuses années dans les jardins de Lorien il y passera beaucoup de temps mais pas pour longtemps. Les années passent et la puissance de Sauron augmente avec le temps. Manwe décida donc qu’il fallait quelqu’un pour aller en Terre du Milieu . Il décidera d’envoyer 5 magiciens du nom de : Curumo alias Saroumane, Aiwendil alias Radagast, Alatar et Palando. Mais il en manque un, me dirait vous ? Et oui, car notre cher Gandalf fera aussi partie de l’expédition. Bien qu’il ne soit pas super enjoué pour y aller, il accepte. Il fait donc maintenant parti des Istaris : un ordre de magicien qui a pour but de détruire Sauron.

Gandalf sera le dernier à partir. Et il arrivera finalement en l’an 1000 du troisième age. On peut dire que notre magicien aura plutôt la cote envers les peuples de la Terre du Milieu. Il deviendra ami avec des elfes de grandes renommées comme Galadriel ou Cirdan qui lui remettra d’ailleurs Narya : l’anneau de feu. Il tissera aussi beaucoup de liens avec les hommes et avec un petit peuple que vous connaissez surement : les hobbits. Il leur rendra visite à de nombreuses reprises et devint ami avec eux. Cette amitié confortera la jalousie de Saroumane qui commencera à avoir des idées de plus en plus ténébreuses dans sa tour d’Orthanc.

Mais nous oublions la mission même de Gandalf qui est celle de vaincre Sauron. Il commença sa première quête par la reconquête du royaume d’Erebor. Il aida Thorin Écu de Chêne et sa compagnie à reprendre leur royaume sous la montagne qui était jusque-là

occupé par le dragon Smaug. C’est d’ailleurs là qu’il fit la connaissance de Bilbo le Hobbit. Mais une puissance malfaisante commença à se réveiller à Dol Guldur. Après une réunion du conseil blanc, Gandalf fut envoyé pour découvrir ce qu’il se passait dans cette forteresse. Il apprit que Sauron y était à l’œuvre. Le Seigneur Noir fut chassé et il partit au Mordor ou il reconstruisit sa forteresse de Barad-Dur.

Gandalf a toujours était très attaché par la Comté. La tradition des hobbits l’a toujours beaucoup intéressé. Il s’est aussi fait de très bons amis comme notre bon vieux Bilbon Sacquet par exemple. C’est lors d’une visite de la Comté, bien plus tard, qu’il découvrit l’anneau de pouvoir possédé par Bilbon depuis bien des années. Ce dernier décida de partir en voyage. Il donna donc son anneau à son neveu : Frodon Sacquet. Gandalf eut beaucoup de doutes sur cet anneau : était-ce un anneau maléfique ou un simple anneau magique ? Ce sont les informations que notre cher Gandalf alla chercher pendant 4 ans. Il parcourut une grande partie de la Terre du Milieu, revenant de temps à autre en Comté pour en informer Frodon.

La lourde vérité tomba : cet anneau magique avai

t été forgé par Sauron dans la Montagne du Destin. Alors qu’il avait été détruit il y a des centaines d’années avant, le Seigneur des Ténèbres était secrètement revenu au Mordor ou il se préparait doucement à envahir le monde. Cet anneau d’une très grande puissance, lui permettrait de reprendre sa forme initiale. Il fallait faire vite : Frodon partit donc en compagnie de Sam Gamegie vers Fondcombe car les Nazguls étaient déjà sur leur trace.

Quant à Gandalf, il partit vers la tour d’Orthanc pour demander conseil au supérieur de son ordre : Saroumane. Ce dernier tenta de rallier notre magicien gris à Sauron. Mais comme vous vous en doutez, il refusa. Saroumane l’emprisonna donc en haut de la tour d’Orthanc.

Frodon et Sam continuèrent à marcher jusqu’à la ville de Bree où ils ne trouvèrent aucune trace de Gandalf. Mais les deux compagnons rencontrèrent Grand-Pas, un rôdeur du Nord et soit-disant ami de Gandalf. Ils lui firent confiance car la situation était déjà préoccupante : les Nazguls étaient à leur recherche. Ils passèrent plusieurs fois à Bree, cherchant la trace des Hobbits. Ils partirent peu après vers Fondcombe. Mais bien sur, un accident devait bien arriver. Sur le Mont Venteux, Frodon se fit poignarder par le Ro

i Sorcier d’Angmard après une attaque des Nazguls. La compagnie partit immédiatement vers la cité des elfes. Après avoir trouvé le bon chemin et avoir vécu de multiples périples, ils arrivèrent enfin à Fondcombe où Frodon fut soigné.

Gandalf réussit à s’échapper d’Orthanc grâce à l’aide des aigles qu’il connaissait très bien. Il arriva donc à Fondcombe pour participer à un conseil qui allait décidé qui allait prendre l’anneau pour le jeter dans les flammes de la Montagne du Destin. Après de longs débats et de longues histoires, notre cher Frodon su que c’était à lui d’accomplir cette tâche. Sept compagnons proposèrent leur aide au hobbit dont Gandalf. Ils formèrent donc la Communauté de l’Anneau. Ils partirent 7 semaines plus tard vers leur objectif principal : le Mordor.

Ils durent passer par les Monts Brumeux mais la marche fut trop difficile dans les montagnes de l’Ouest. Le passage par la Trouée du Rohan était impossible : Saroumane envoyait ses loups et ses corbeaux. Ils durent donc rebrousser chemin et essayer de passer par le Col de Caradhras. Le passage était aussi impossible : les conditions climatiques étaient beaucoup trop difficiles. Ils n’avaient donc qu’une seule possibilité : passer par les Mines de la Moria.

Mais le passage de ces mines n’était pas sans danger. Surtout après que les Nains aient réveillé le mal qui se cachait là depuis longtemps. Après la découverte du tombeau de Balin, le cousin de Gimli, des centaines d’orcs sortirent des fins fonds des mines. Le but de la compagnie : atteindre le pont de Kazad-dum pour sortir de cet enfer. Malheureusement, leur combat avec les orcs réveillera le Balrog de la Moria. Un combat entre cette créature et Gandalf se déroula. Mais sur le pont menant à la sortie, Gandalf tomba dans l’abime avec le Balrog.

La communauté dut continuer l’aventure sans Gandalf. Aragorn devint le nouveau guide de la compagnie. Ils arrivèrent jusqu’au royaume de la dame Galadriel en Lorien. Là, ils trouvèrent un peu de repos et de réconfort. Je ne vous raconte pas la suite 🙂 C’est à vous de la découvrir.

Bien après, Gimli, Aragorn et Legolas partirent chercher Pippin et Merry qui s’étaient fait kidnapper par des orcs. Sur leur route, ils rencontrèrent Gandalf. Eh oui, Gandalf est revenu ! Voici son récit : lorsqu’il tomba dans les fins fonds de la Moria avec le Balrog, il le combattit pendant des jours et des jours. Le Balrog fut finalement tué et Gandalf, à bout de forces, mourut lui aussi. Il fut ranimé par Eru Illuvatar et transformé en Gandalf le Blanc. Évolution ! Reprenons notre récit la ou nous en étions. Aragorn, Legolas et Gimli partirent avec Gandalf en direction d’Edoras : la capitale du royaume du Rohan. Son roi Théoden était depuis longtemps contrôlé par la magie de Saroumane. Gandalf l’en libéra mais il restait encore une tache bien plus importante à accomplir.

Saroumane n’avait pas dit son dernier mot. Des milliers d’orcs se préparaient à attaquer le peuple du Rohan. Théoden n’a plus le choix : il d’emmener son peuple au Gouffre de Helm et le défendre coûte que coûte. Les orcs arrivèrent devant la forteresse et les hommes du Rohan se firent déborder dans la nuit de la bataille. Mais à l’aube de la bataille, alors que l’ennemie était entré, Gandalf arriva avec une troupe de Rohirrim. Ils foncèrent sur l’armée et la bataille fut remportée.

Une dernière marche vers l’Isangard s’organisa. Les Ents avaient attaqué la tour d’Orthanc et inondé son bassin. Saroumane resta enfermé dans sa tour et son bâton fut détruit. Il refusa de donner des informations sur les futures attaques de Sauron. Gandalf devint le nouveau chef des Istaris. Chacun partit donc vers l’Est en direction d’Edoras.

Les regards étaient maintenant tournés vers le dernier royaume qui était sous l’œil de Sauron. Une guerre se préparer à l’intérieur des terres du Mordor. La vérité fut dévoilée lorsque Pippin regarda dans le Palantiri. Le Hobbit et Gandalf partirent immédiatement vers Minas Tirith pour prévenir l’Intendant du Gondor que la guerre arrivait. La ville d’Osgiliath fut prise et des milliers d’orcs déferlèrent sur la capitale. La plus grande bataille de la saga se déroula. Alors qu’après plusieurs jours de siège la cité était déjà presque aux mains des orcs, les hommes du Rohan arrivèrent et tuèrent bon nombre d’ennemis. Le coup de grâce fut donner lorsque Aragorn, Gimli, Legolas, les fils d’Elrond et des amis d’Aragorn arrivèrent avec l’armée des morts et vidèrent la cité d’orcs. La bataille fut gagné de peu et beaucoup de morts tombèrent ce jour-là.

Dans la cité à moitié détruite de Minas Tirith, un conseil s’organisa. Frodon et Sam étaient maintenant bientôt arrivés à la Montagne du Destin. Mais dix milles orcs se tenaient entre eux et leur but final. Il fallait une diversion. Un moyen de tourner l’œil de Sauron vers eux. Les hommes qui pouvaient encore se battre formèrent une petite armée. Aragorn, Gimli, Legolas, Pippin, Gandalf,les fils d’Elrond et les Rôdeurs du Nord  furent en tête. Ils arrivèrent devant la porte noire. Sauron avait mordu à l’hameçon : des milliers d’orcs arrivèrent devant eux. L’œil de l’ennemi était tourné vers eux. La bataille fut sanglante. Mais finalement, Frodon jeta l’anneau dans les flammes de l’Orodruin. Sauron fut vaincut et la mission de Gandalf accomplie.

Après cela, Gandalf repartit en Valinor en compagnie des elfes, de Bilbon et de Frodon. C’est maintenant la fin de l’histoire de Gandalf. Parlons maintenant des origines du personnage. En gros des inspirations de Tolkien.

Parlons Inspiration

Dans les histoires des personnages que j’ai fait précédemment, je n’avais jamais parlé de leur création et des inspirations des auteurs pour les créer. C’était une erreur. Mais je vais maintenant y remédier.

Lors d’un voyage en Suisse qui a était vraiment très inspirant pour créer ses œuvres, il croise une carte postale représentant une peinture du nom de Der Berggeist. Cette œuvre représente un vieillard habillé d’une cape rouge et d’un chapeau vert donnant à manger à une biche. Il se trouve dans une forêt entourée de magnifique montagne que vous pouvez voir juste ici. C’est cette image qui a donné à Tolkien l’idée de Gandalf.

Gandalf est très souvent comparé à Odin : le dieu de la mythologie nordique. C’est même Tolkien qui y fait allusion dans ses écrits. Gandalf et Odin ont en effet une ressemblance. Ils voyagent tous les deux dans le monde des hommes habillés de simples habits de mortels.

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.