Hors Série : La Cité Du Futur

Hello à toutes et à tous les fantaisistes, en ce premier jour du mois de Juillet, j’ai décidé de changer un peu de registre. Nous allons bien sur toujours parler de livre. Mais pour une fois, j’ai essayé de lire un livre d’un autre genre que de la fantasy. Et je n’ai pas été déçu. Je vais vous parler de la Cité du Futur de Robert Charles Wilson. Ça fait toujours du bien de découvrir autre chose 🙂  Allons-y !

Robert Charles Wilson

Robert Charles Wilson est né le 15 Décembre 1953 à Whittier en Californie. Après être parti des États-Unis, il immigra au Canada et plus précisément dans la ville de Toronto. Il a deux fils. Il est l’auteur de plusieurs livres de science-fiction comme Darwinia ou Spin. Il reçu plusieurs prix pour ses écrits.

La Cité Du Futur

En 1877, dans le monde du Western, deux tours jumelles se dressent dans les plaines de l’Illinois. Elles ne resteront que 5 ans. Les visiteurs du futur viennent visiter le XIXème siècle. Deux communautés y vivent : les hommes du futur et les autochtones.

Nous suivrons le parcours de Jesse Collum, un autochtone employé par Futurity. Après avoir sauvé le président Ulysse Grant, il se verra offrir une promotion. Avec une femme du XXIème siècle, il enquêtera sur une affaire d’armes du futur. Que découvriront-ils ? Vous le saurez en lisant le livre 🙂

Mon Avis

C’est le deuxième livre de science-fiction que je lis. Le premier était Le Cycle de Mars écrit par Edgard Rice Burroughs. Dans ce livre, nous suivons l’histoire d’un homme mystérieusement téléporté sur Mars. Il y découvre une forme de vie totalement nouvelle. Je n’avais pas du tout accroché. Mais en lisant la Cité du Futur, ça a était différent.

C’est bien normal : l’histoire change radicalement. Dans ce livre, nous sommes dans le monde du XIXème siècle. Mais ce monde est maintenant visité par nous : habitants du XXIème siècle. Nous redécouvrons donc le capitalisme de notre époque à travers des chaînes de fast-food et de magasins bien connus aujourd’hui. Et le concept même de Futurity est de faire de l’argent. Son patron August Kemp s’enrichit de jour en jour grâce à son attraction touristique.

Le rapport entre les hommes du futur et les autochtones sont très distants. Chaque communauté reste à l’écart. Cela montre bien le faite que les autochtones soient considérés comme une attraction. Mais il y a aussi une différence culturel énorme. Les autochtones ne comprennent pas le monde des hommes du futur. Ils sont d’ailleurs impressionnés par leur technologie. Surtout par les hélicoptères qui survolent Futurity. L’un des autochtones a d’ailleurs créé une véritable attraction autour de ça.

Mais la passion pour l’argent d’August Kemp a ses limites : des objets du futur se baladent maintenant dans le monde du XIXème siècle. Ces objets sont de tous types : des smartphones, des Ipods et surtout des armes. Le patron de Futurity se retrouve vite rattraper par les problèmes. Dans le passé, les armes du futur sont utilisées par les autochtones. Les tensions s’intensifient et les hommes du futurs seront obligés de prendre des décisions radicales.

Robert Charles Wilson à utiliser bien d’autres sujets de réflexion intéressants. Il traite par exemple du racisme qui était très présent à cette époque. Dans la ville de San-Francisco, la communauté chinoise est très présente mais aussi controversée.

J’ai pu lire sur plusieurs autres sites internet que le système de miroir n’était pas très original. Personnellement, je n’ai jamais lu de livres de fantasy utilisant le voyage dans le temps. Mais en y réfléchissant plus, c’est vrai que le voyage dans le temps a été très utilisé. Ce n’est donc pas original mais j’ai quand même aimer le faite que les hommes du futur utilisent un portail.

Les personnages sont très bien développés. Jess a un très lourd passé derrière lui. Il fait même pas mal de cauchemars par rapport à celui-ci. Elizabeth représente très bien la femme du futur. Mais je n’ai pas trouvé sa personnalité très poussé. Quant à August Kemp, le patron de Futurity, il représente à merveille l’homme d’affaire d’aujourd’hui.

Il y a beaucoup d’action dans ce livre. Des fusillades et une véritable enquête vous attendent. Vous serez totalement plongé dans l’univers du XIXème siècle pendant une bonne partie de l’histoire. Si vous aimez les Western, c’est un livre que vous allez apprécié. Et ça, ce sont des bons points !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Jeux Vidéos de Fantasy

Hello à tous les fantaisistes, aujourd’hui on va traiter d’une passion qui me tient beaucoup à cœur : le jeu vidéo.  Et si on l’allie à la fantasy, on se retrouve avec le jeu vidéo de fantasy. Je voulais absolument vous parler des jeux de fantasy que j’apprécie et aussi ceux dont j’ai envie de jouer. Mais si vous ne connaissez pas le monde du jeu vidéo, ne vous inquiétez pas 🙂 ! Je vais vous présenter ce milieu. Allons-y !

Le Jeu Vidéo de Fantasy

Dans les années 70 et 80, la fantasy s’est énormément développé grâce à des sagas très connues comme le Hobbit ou le Seigneur des Anneaux. Le genre arrive de plus en plus à se démarquer et à attirer de nombreuses personnes.

Dans ces mêmes années, le jeu vidéo se développe aussi. Le concept du jeu de rôle est très populaire et il influencera énormément le monde du jeu vidéo de fantasy.  Dans le monde de la fantasy, ce sera d’abord des jeux textuels (des jeux ou il faut écrire) qui commenceront à apparaitre. Avec les avancées technologiques, les joueurs pourront se déplacer de case en case. Parmi les premiers grands titres, on peut citer Ultima ( une série de jeu développé par Richard Gariott entre 1981 et 1999) et Dungeon Master par FTL Games.

La technologie commençant de plus en plus à faire du chemin, les éditeurs sortiront de plus en plus de grosses franchises comme la série des Elders Scroll qui est aujourd’hui très connue. J’ai personnellement joué à Skyrim qui est un jeu de fantasy excellent :).

Mais il existe bien sur beaucoup de types de jeux de fantasy. Le plus connu est le MMORPG avec son titre le plus célèbre du nom de Warcraft. Le but est simple : vous ferez évoluer votre personnage créé par vos soins dans un monde fantastique immense. Comment le faire évoluer ? En remplissant des quêtes, bien évidemment 🙂 Et vous serez bien sur dans un monde ou des milliers de joueurs jouent chaque jour.

Mon Expérience

Maintenant, je vais vous parler des jeux vidéos dont j’ai personnellement adoré jouer quand j’étais enfant. Car oui, comme beaucoup de jeunes de mon âge, et même comme beaucoup de personnes un petit peu plus âgées que moi :), j’ai beaucoup joué à la PS1. Cette console de jeux était une révolution car elle proposait des graphismes surprenants pour l’époque et surtout un lecteur de CD.

Spyro the Dragon

Et le jeu qui a bouleversé mon enfance et qui est sorti sur PS1 est Spyro the Dragon sur PS1 (l’attente était trop forte 🙂 ). Le jeu propose une histoire super originale : vous jouez un petit dragon violet du nom de Spyro. Un sorcier du nom de Gnasty Gnorc a emprisonné tous les autres dragons dans le but de conquérir le monde. Notre dragon n’aura qu’un seul but : libérer tous ses amis.

En plus d’avoir un excellent scénario, le jeu proposait d’excellents graphismes pour l’époque. Je vous laisse quelques images pour que vous puissiez vous en rendre compte :). On a aussi un mode de jeu qui est très addictif : le jeu de plateforme. Vous pouvez vous balader ou vous voulez en combattant des ennemis, en ramassant des rubis et en passant les divers obstacles qui se mettront sur votre chemin. C’est aussi cela qui rend un jeu excellent !

Skyrim :The Elders Scrolls V

La série des Elders Scrolls est l’une des série de jeux de fantasy les plus connues aujourd’hui. Pourquoi ce jeu est il si connu ? Grace à ce jeu : Skyrim :The Elders Scrolls V.

Sortie sur PS3 en 2011 et développé par Beteshda, le jeu a convertit des milliers de joueurs. Il propose des graphismes splendides et un mode de jeu qui ne peut que vous faire que devenir accro. L’histoire est en même temps simple et complexe. Mais je vais quand même essayer de vous l’expliquer avec mes propres mots. Vous êtes dans un immense monde médiéval-fantastique du nom de Bordeciel. Au moment du jeu, une guerre civile déchire le royaume. Vous jouerez donc un personnage qui devra remplir beaucoup de quêtes qui influenceront le destin du monde et le sien. Les choix que vous ferez auront une répercussion plus ou moins importante. Voilà, Voilà 🙂

De plus, ce jeu propose un monde ouvert qui vous fera passer des heures sur ce jeu. Il y a aussi des guildes qui pourront vous permettre de prendre position d’un coté un d’un autre. Et si vous aimez la magie, ne vous inquiétez pas ! Il y en a énormément. Déjà, votre personnage aura des pouvoirs magiques qui vous aidera bien dans votre quête. Et deuxièmement, il y a des dragons. Vous pourrez même les chevaucher mais surtout les combattre. Car oui, dans ce monde, on peut dire que les dragons adorent brûler des villes entières :).

Les Jeux Qui Me Font Envie

Maintenant, on passe aux jeux qui sont sorties il y a plus ou moins longtemps mais, dont je n’ai pas encore joué. Et bien sur, ce sont des jeux qui me font très envie. J’espère que ce sera réciproque 🙂

The Witcher III Wild Hunt

The Witcher III est un jeu de fantasy qui est du même type que Skyrim. Vous prendrez la place d’un personnage du nom de Geralt de Riv : un chasseur de monstre. Des centaines de quêtes attendent le joueur et un monde immense s’offre à ses pieds.

Même si  le type de jeu est le même, l’univers et l’histoire changent radicalement. De plus, le jeu propose encore aujourd’hui des graphismes magnifiques. Le mode de combat est complet et le jeu offre énormément de possibilités. Je vous laisse encore une fois une image pour que vous puissiez vous faire une idée du jeu.

Total War Warhammer

Nous restons toujours dans la fantasy mais cette fois-ci pour parler d’un genre que j’apprécie beaucoup : le jeu de stratégie. Total War Warhammer propose un concept plutôt simple : gérer une armée entière sur un champ de bataille. Le but final : détruire l’armée adverse. Pour avoir vu quelques vidéos du jeu, je peux dire que celui-ci est très complet. Il vous permet de gérer chaque troupe à votre guise et même de choisir votre race. Vous pouvez même chevaucher un dragon et bien d’autre créatures aussi monstrueuse. Je n’ai jamais joué à ce type de jeu de ma vie mais ce que je peux en voir me donne envie de l’acheter.

The Legend of Zelda : Breath of The Wild

La série des Zelda est l’une des plus connues aujourd’hui. Nintendo a sorti énormément de jeux Zelda et en a vendu aussi un nom incalculable. Mais malheureusement, je n’ai jamais joué même une seule fois à un Zelda. Et j’ai bien envie de m’y mettre avec ce nouveau jeu du nom de Breath of the Wild. Ce jeu est sorti sur Nintendo Switch et Nintendo Wii U et est dans la même catégorie que les jeux que nous avons vu avant : c’est un jeu d’aventure.

Vous jouerez le personnage de Link dans un monde immense et ouvert. Une fois réveillé, vous découvrirez très vite que le monde dans lequel vous vivez est dévasté par les ténèbres. Votre but : rétablir l’ordre à travers des missions et des quêtes que vous devrez accomplir.

En plus d’un scénario prometteur, le jeu offre des graphismes magnifiques. C’est donc encore une fois un jeu à acheter.

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un Trône, 6 Familles Et Un Seul But : Conquérir le Trône de Fer

Le Trône de Fer : une épopée que je ne pensais jamais lire. Mais j’ai enfin eu le courage de m’y mettre sérieusement. Et comme vous le verrez, je ne le regrette pas du tout. L’histoire est simple mais en même temps très complexe.

Sur un continent du nom de Westeros, plusieurs familles se disputent la place pour s’asseoir sur le trône de fer. Il n’y a pas de règles : tout est permis. Mais derrière le mur de glace qui garde les frontières de ce territoire, les ténèbres se rassemblent et menacent de se réveiller. Préparez-vous donc pour cette formidable aventure.

George R.R. Martin : Un Grand Auteur de Fantasy

George R.R. Martin est né le 20 septembre 1948 à Bayonne (pas la ville du pays basque mais celle du New Jersey aux États-Unis). Il est écrivain , éditeur et scénariste de séries télévisées. Il a d’ailleurs participé à la scénarisation de plusieurs épisodes de la série télévisée Game of Thrones, dont il est l’écrivain. Pour plus d’informations, je vous invite à aller voir sa biographie que j’ai faite sur mon blog : http://des-livres-de-magies.fr/george-r-r-martin-chevalier-sanglant/

Les Points Positif

Je vais maintenant parler des points positifs de ces deux premiers tomes. Car oui, j’ai personnellement lu l’Intégrale 1  qui regroupe les deux premiers tomes de la saga. Mais attention ! : cet article contient sûrement quelques spoils qui pourront gâcher votre lecture de la saga mais aussi de la série télévisée. Donc je vous invite à lire les livres ou à regarder entièrement la série si vous ne l’avez pas déjà fait. Let’s Go !

L’Univers

Je commence toujours mes articles en parlant de l’univers. Pourquoi cela ? Eh bien parce que je pense que l’univers est l’une des choses les plus importantes dans un livre de fantasy. C’est ce qui m’immerge dans l’histoire.

Et si vous partagez le même avis que moi, vous ne serez pas déçu si vous lisez le Trône de Fer. Tout est très bien développé. On connait l’histoire de Westeros, de sa création jusqu’aux années ou se déroule l’histoire. Chaque grandes familles a son histoire propre et défend clairement ses valeurs. On a aussi des ordres qui ont des valeurs très fortes. Par exemple, la Garde de Nuit protège le mur depuis prêt de 8000 ans. Et même après de nombreuses guerres qui mirent à mal le continent de Westeros, les frères de la Garde de Nuit continuèrent à protéger le mur. Et ça c’est beau !

On a aussi plusieurs religions selon le territoire dans lequel vous allez. Dans le Nord, on croit beaucoup plus aux anciens dieux qu’aux nouveaux ,qui eux, sont vénérés dans le Sud. Et encore une fois, ces religions ont des histoires.

Et l’Univers est aussi très fort au niveau géographique puisque c

haque lieux importants a son histoire. Par exemple, Port Réal a était fondé par les premiers Targaryen.

Tout cela fait qu’on est immergé dans l’histoire. C’est donc un premier bon point 🙂

Les Personnages

Dans pas mal d’histoires de fantasy, nous avons une vision du monde qui est plutôt simple : il y a un camp de gentils qui se battent contre un camp de méchants. Mais personnellement, je trouve que ce principe n’est pas assez réel. Mais dans le Trône de Fer, nous trouvons une toute autre vision du monde. Chaque personnage a sa personnalité et son histoire. Et on arrive à apprécier le caractère de chacun d’entre eux même s’ils ont

déjà torturé quinze personnes :). Car on sait qu’ils ont un grand impact dans l’histoire. Mais le plus changeant est le faite que les personnages ne soient ni noirs ni blancs. Ils font parfois de bonne actions et d’autres fois des actions qui sont mauvaises. Et il y en a aussi qui ne font que du mal autour d’eux.

Il existe également énormément de personnages. George R.R. Martin a choisi de ne pas utiliser la forme des chapitres classique que nous retrouvons dans beaucoup de livres. Cette fois-ci, nous changeons de personnages à chaque chapitre. Dans ces deux premiers tomes, nous suivrons surtout la famille Stark, quelques membres Lannister comme Tyrion et Daenerys Targaryen.

Le Synopsis

Illustration du Trône de Fer par Marc Simonetti

Vous voulez du sang ? Vous voulez de la vengeance ? Vous voulez des guerres terribles ? Eh bien lisez le Trône de Fer et vous ne serez pas déçu. Dans le pays des 7 couronnes, il n’y aura qu’un seul roi qui pourra s’asseoir sur le Trône de Fer. Quand Eddard Stark part à Port Réal pour devenir la main du roi, une multitude de personnes à la cours le surveillent. Il y aura même plusieurs trahisons. George R.R. Martin s’est inspiré de la Guerre des Deux Roses : une véritable guerre qui opposa deux grandes familles d’Angleterre à la fin de la guerre de 100 ans.

Mais dans cette histoire, ce sont deux familles qui s’opposent : la famille Stark et celle des Lannister. Les autres maisons prennent position et les tensions s’intensifient. Des armées entières se mettent en marche pour détruire la famille adverse. C’est un véritable massacre !

Vous connaissez aussi la réputation du livre. Ce n’est clairement pas un roman pour les enfants. Des assassinats, viols, tortures, exécutions, etc… Mais cela a aussi le but de rendre plus immersif. Cela nous immerge dans le Moyen Age.

Le Points Négatif

Je n’ai pas trouvé beaucoup de points négatifs. Ce n’est pas pour rien que la série télévisée est l’une des plus appréciée :). Mais je vais quand même ajouter un point qui n’est pas tellement un point négatif mais qui pourraient vous gênez.

La Difficulté de Lecture

C’est quelque chose que j’ai beaucoup vu circuler sur les réseaux sociaux. Le traducteur français du Trône de Fer du nom de Jean Sola a choisi d’utiliser un vocabulaire moyenâgeux dans le but de faire rentrer le lecteur dans cette époque. C’est donc un choix artistique.

Clairement, je ne te conseille pas ce livre si tu veux commencer dans la fantasy. Ça a été compliqué pour moi de commencer. Mais une fois qu’on a lu quelques chapitres, on arrive de plus en plus à rentrer dans l’histoire. Donc si tu as des difficultés à lire le livre, je te conseille de ne pas abandonner. Au pire, laisses le livre de coté et reviens dessus plus tard quand tu aura pris plus d’expérience 🙂

 

En conclusion, je dirais que c’est l’un des meilleurs livres de fantasy que j’ai lu jusqu’ici. L’univers développé et l’ambiance moyenâgeuse rend plus réelle l’histoire. Les personnages ont chacun une personnalité différente et ont des qualités et des défauts, ce qui les rends plus humains. Enfin, nous avons un excellent synopsis. Toutes ces trahisons et ces guerres rajoutent beaucoup d’action à l’histoire.

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et Si Frodon N’Avait Pas Réussi à Atteindre la Montagne du Destin

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et si Daenerys Avait Été Assassiné ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Harry Potter Hogwarts Mystery : Parlons Jeu Vidéo

Nous n’avons jamais parlé de jeux vidéo sur ce blog. Je ne joue pas à des jeux vidéo qui ont pour thème la fantasy. Mais cette fois-ci, avec la sortie du nouveau jeu Harry Potter Hogwarts Mystery, j’ai décidé d’y jouer et de vous en parlez. Vous avez sûrement entendu parler de ce jeu ou même que vous l’avez peut-être essayé. Il y aura les points positifs et les points négatifs que j’ai trouvés. C’est partit !

Les Points Positifs

L’Univers

Dans ce jeu, l’univers créé par J.K. Rowling est vraiment très bien représenté. Nous suivrons notre personnage avant l’arrivée d’Harry Potter. Nous irons à Poudlard ou nous suivrons les différents cours proposés par les professeurs qu’on connaît tous. Et il sera possible de participer aux cours ! Mais je trouve que ce n’est pas super. Pour effectuer un sort, il faut reproduire une forme sur l’écran tactile du téléphone. Et pour les cours de potions, il faudra tout simplement toucher les objets correspondants à la mission. D’ailleurs, il faudra utiliser la deuxième technique pour pratiquement toutes les missions. Mais l’ambiance de Poudlard est quand même la. Il y a les professeurs qu’on connaît, on peut visiter le château et choisir sa maison. Il y a aussi une compétition entre les maisons, ce qui rajoute une ambiance et une difficulté au jeu.

Les Graphismes

Les graphismes évoluent de plus en plus dans le monde du jeu vidéo. C’est bien normal : la technologie évolue de plus en plus et permet de nouvelles choses. Mais là, c’est la première fois que je vois un jeu portable aussi beau. Les personnages et le château sont vraiment très bien fait. Je n’ai pas grand chose à dire à part que le jeu est beau. Je vous laisse quelques images pour ceux qui n’ont pas jouer au jeu. Donnez-moi votre avis dans les commentaires 🙂

L’Aventure

Il est aussi très important qu’il se passe des choses dans un jeu vidéo. Il faut qu’il y ait un minimum d’action pour qu’il devienne intéressant. Dans ce jeu, ce n’est pas ce qui manque. Vous aurez toujours une mission à faire. Apprendre un sort au cours de sortilège, s’échapper d’une embuscade et pleins d’autres quêtes vous attendront.

Il y a autre chose que j’ai particulièrement aimée :  la prise de décision. C’est vous qui écrivez en partie votre histoire grâce aux dialogues que vous avez avec les autres. Mais attention : tout n’est pas positif. Vous ne pouvez pas écrire totalement votre histoire. Les décisions que vous prenez n’auront pas beaucoup d’importance. Même si tous les joueurs ont une personnalité différente, l’intrigue ne changera pas. C’est donc un point négatif 🙂 Passons maintenant aux points négatifs.


Les Points Négatifs

Le Système d’Énergie

L’énergie est maintenant un système qui a beaucoup de jeu. Le principe est simple : à chaque fois que vous faites une action, cela use votre énergie. Mais au bout d’un moment, si vous faites trop d’actions, il ne vous restera plus du tout d’énergie. Vous serez donc obligé d’attendre un petit peu plus de 3 minutes pour retrouver votre jauge d’énergie remplie au maximum. C’est embêtant car si vous devez faire une quête qui demande beaucoup d’énergie, votre jauge sera forcément vide à un moment. Et j’ai donc personnellement parfois un petit peu perdu patience 🙂 Mais cette jauge d’énergie n’a qu’un seul but : vous pousser à acheter de l’énergie. Mais c’est bien normal : il y a une équipe derrière le jeu qui fait en sorte que ce dernier fonctionne correctement au quotidien. Il y a aussi eu une équipe qui a créé ce jeu. Et il faut bien sur bien les payer pour qu’ils surviennent à leur besoin. C’est donc un point négatif qui devient positif.

La Liberté de Choix et de Mouvement

Comme je l’ai dit plus haut, vous n’avez pas la totale liberté des choix que vous faites. Vous pouvez parfois choisir la réplique que vous allez rendre à un élève ou un professeur mais c’est vraiment minime. Vous ne pourrez pas choisir à chaque fois et en plus ça n’aura pas une très grande incidence sur le reste de l’histoire. Il n’est pas non plus possible de bouger comme le vous voulez dans le château. Pour se rendre dans une salle par exemple, il faudra tout simplement appuyer sur la porte de la salle devant vous. Mais une fois dans une pièce, vous ne pourrez pas bouger comme vous voulez. Bref, le jeu offre une liberté mitigé. Mais c’est aussi compréhensible : c’est un jeu mobile. Ce ne sera jamais comme sur une vraie console de jeu ou un ordinateur.

Les Personnages

Je pense que je chipote car c’est vraiment un tout petit détail. Je trouve dommage que les personnages ne parlent pas réellement. Ça aurait rajouté en réalisme. Mais ne vous inquiétez pas. Ce point n’aura aucune incidence sur votre expérience en jeu. Mais ça aurait été quand même bien que les personnages parlent avec une voix.

Conclusion

En conclusion, je dirai que le jeu est vraiment très bien. Si vous recherchez à être immergé dans l’univers d’Harry Potter, c’est réussi. Les graphismes sont vraiment très beaux. Et les activités sont nombreuses ; vous devrez toujours participer à un cours ou vous défaire d’une mauvaise situation.

Cependant, il y a quelques points négatifs. Le système d’énergie nuit au plaisir de jeu et il y a un petit manque de liberté.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes Lectures du Moment

Hello à toutes et à tous les fantaisistes, cela faisait longtemps que je n’ai pas fait de revues de livres sur mon blog. Il y a deux raisons à cela. Premièrement, je n’ai pas beaucoup de livres à lire. Et deuxièmement, je suis en pleine lecture d’un énorme pavé dont je vais vous parler dans quelques lignes. Je n’ai donc pas participé au mois de la fantasy organisé par Pikiti Bouquine. Si ça vous intéresse, c’est un défi qui vise à lire des livres de fantasy. Vous gagnerez des points selon les livres que vous choisissez. Mais je vous laisse découvrir la vidéo de Pikiti Bouquine en bas de cet article qui vous donnera plus de précisions. Allons-y pour parler du premier livre que je lis en ce moment.

Le Trône de Fer

Le Trône de Fer est l’un de mes coup de cœur de cette année. J’avais encore une fois regardé la série avant de lire les livres  🙂 Mais la saga est vraiment excellente. Je la trouve même lieux que la série télévisée. Pour information, j’en suis environ à la page 200. J’ai donc encore beaucoup à lire. Je dois aussi dire que j’ai beaucoup de mal avec la traduction française. Je lis donc cette saga beaucoup plus lentement qu’avec d’autres livres. Mais en même temps, j’enrichis mon vocabulaire et ça, c’est cool.

La Saga du Seigneur des Anneaux

Il y a quelques semaines, j’ai décidé de relire pour la deuxième fois la saga du Seigneur des Anneaux. Si vous avez lu mes derniers articles, vous savez que mon avis a totalement changé sur ces livres (http://des-livres-de-magies.fr/le-seigneur-des-anneaux-parlons-devolution/). Après plusieurs mois de lectures, mon évolution a était croissante et j’ai donc pu lire des livres de plus en plus difficile. Et maintenant, j’arrive à lire cette saga avec beaucoup de fluidité. Je suis maintenant presque à la fin du Retour du Roi. J’ai pu apprécier le coté quête des livres. Les paysages et batailles sont aussi très bien décrits . Les personnages sont aussi très attachants. Si vous n’avez pas encore lu cette saga, je vous invite vraiment à la lire.

Le Lien

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gandalf : Le Plus Grand des Magiciens

Gandalf est l’un des personnages les plus remarquables de la saga du Seigneur des Anneaux et du Hobbit. C’est bien normal : il est prêt à tout pour aider ses amis dans les moments les plus difficiles. Comme nous allons le voir dans un instant, ce n’est pas un simple magicien. Le personnage et son histoire sont passionnants et je vous propose de la découvrir maintenant. Je l’ai personnellement contacté pour qu’il puisse se présenter de lui-même. Allons-y !

Mais Qui Êtes Vous ?

Bonjour à vous mes chers fantaisistes. Vous pouvez m’appeler Gandalf mais mon vrai nom est en faite Olorin. Je suis un Maia venu des Terres de l’Ouest en Valinor. Depuis ma naissance, je sers Manwe : le Seigneur de l’Air et le plus puissant des Valar. Je fait aussi partit de l’ordre des Istari en compagnie de Saroumane Le Blanc, de Radagast le Brun, d’Alatar et de Palando. Nous avons tous été envoyés pour combattre Sauron : le Seigneur des Ténèbres. Je possède aussi l’un des trois anneaux de pouvoirs forgé par les elfes : Narya : l’Anneau de Feu.

Olorin

Olorin est né à la naissance d’Ea : le monde. Il est le serviteur de Manwe et l’un des Maiar les plus sages. Que veut dire Maiar ? Cela veut dire que Gandalf est une sorte de demi-dieu. Il vivra de nombreuses années dans les jardins de Lorien il y passera beaucoup de temps mais pas pour longtemps. Les années passent et la puissance de Sauron augmente avec le temps. Manwe décida donc qu’il fallait quelqu’un pour aller en Terre du Milieu . Il décidera d’envoyer 5 magiciens du nom de : Curumo alias Saroumane, Aiwendil alias Radagast, Alatar et Palando. Mais il en manque un, me dirait vous ? Et oui, car notre cher Gandalf fera aussi partie de l’expédition. Bien qu’il ne soit pas super enjoué pour y aller, il accepte. Il fait donc maintenant parti des Istaris : un ordre de magicien qui a pour but de détruire Sauron.

Gandalf sera le dernier à partir. Et il arrivera finalement en l’an 1000 du troisième age. On peut dire que notre magicien aura plutôt la cote envers les peuples de la Terre du Milieu. Il deviendra ami avec des elfes de grandes renommées comme Galadriel ou Cirdan qui lui remettra d’ailleurs Narya : l’anneau de feu. Il tissera aussi beaucoup de liens avec les hommes et avec un petit peuple que vous connaissez surement : les hobbits. Il leur rendra visite à de nombreuses reprises et devint ami avec eux. Cette amitié confortera la jalousie de Saroumane qui commencera à avoir des idées de plus en plus ténébreuses dans sa tour d’Orthanc.

Mais nous oublions la mission même de Gandalf qui est celle de vaincre Sauron. Il commença sa première quête par la reconquête du royaume d’Erebor. Il aida Thorin Écu de Chêne et sa compagnie à reprendre leur royaume sous la montagne qui était jusque-là

occupé par le dragon Smaug. C’est d’ailleurs là qu’il fit la connaissance de Bilbo le Hobbit. Mais une puissance malfaisante commença à se réveiller à Dol Guldur. Après une réunion du conseil blanc, Gandalf fut envoyé pour découvrir ce qu’il se passait dans cette forteresse. Il apprit que Sauron y était à l’œuvre. Le Seigneur Noir fut chassé et il partit au Mordor ou il reconstruisit sa forteresse de Barad-Dur.

Gandalf a toujours était très attaché par la Comté. La tradition des hobbits l’a toujours beaucoup intéressé. Il s’est aussi fait de très bons amis comme notre bon vieux Bilbon Sacquet par exemple. C’est lors d’une visite de la Comté, bien plus tard, qu’il découvrit l’anneau de pouvoir possédé par Bilbon depuis bien des années. Ce dernier décida de partir en voyage. Il donna donc son anneau à son neveu : Frodon Sacquet. Gandalf eut beaucoup de doutes sur cet anneau : était-ce un anneau maléfique ou un simple anneau magique ? Ce sont les informations que notre cher Gandalf alla chercher pendant 4 ans. Il parcourut une grande partie de la Terre du Milieu, revenant de temps à autre en Comté pour en informer Frodon.

La lourde vérité tomba : cet anneau magique avai

t été forgé par Sauron dans la Montagne du Destin. Alors qu’il avait été détruit il y a des centaines d’années avant, le Seigneur des Ténèbres était secrètement revenu au Mordor ou il se préparait doucement à envahir le monde. Cet anneau d’une très grande puissance, lui permettrait de reprendre sa forme initiale. Il fallait faire vite : Frodon partit donc en compagnie de Sam Gamegie vers Fondcombe car les Nazguls étaient déjà sur leur trace.

Quant à Gandalf, il partit vers la tour d’Orthanc pour demander conseil au supérieur de son ordre : Saroumane. Ce dernier tenta de rallier notre magicien gris à Sauron. Mais comme vous vous en doutez, il refusa. Saroumane l’emprisonna donc en haut de la tour d’Orthanc.

Frodon et Sam continuèrent à marcher jusqu’à la ville de Bree où ils ne trouvèrent aucune trace de Gandalf. Mais les deux compagnons rencontrèrent Grand-Pas, un rôdeur du Nord et soit-disant ami de Gandalf. Ils lui firent confiance car la situation était déjà préoccupante : les Nazguls étaient à leur recherche. Ils passèrent plusieurs fois à Bree, cherchant la trace des Hobbits. Ils partirent peu après vers Fondcombe. Mais bien sur, un accident devait bien arriver. Sur le Mont Venteux, Frodon se fit poignarder par le Ro

i Sorcier d’Angmard après une attaque des Nazguls. La compagnie partit immédiatement vers la cité des elfes. Après avoir trouvé le bon chemin et avoir vécu de multiples périples, ils arrivèrent enfin à Fondcombe où Frodon fut soigné.

Gandalf réussit à s’échapper d’Orthanc grâce à l’aide des aigles qu’il connaissait très bien. Il arriva donc à Fondcombe pour participer à un conseil qui allait décidé qui allait prendre l’anneau pour le jeter dans les flammes de la Montagne du Destin. Après de longs débats et de longues histoires, notre cher Frodon su que c’était à lui d’accomplir cette tâche. Sept compagnons proposèrent leur aide au hobbit dont Gandalf. Ils formèrent donc la Communauté de l’Anneau. Ils partirent 7 semaines plus tard vers leur objectif principal : le Mordor.

Ils durent passer par les Monts Brumeux mais la marche fut trop difficile dans les montagnes de l’Ouest. Le passage par la Trouée du Rohan était impossible : Saroumane envoyait ses loups et ses corbeaux. Ils durent donc rebrousser chemin et essayer de passer par le Col de Caradhras. Le passage était aussi impossible : les conditions climatiques étaient beaucoup trop difficiles. Ils n’avaient donc qu’une seule possibilité : passer par les Mines de la Moria.

Mais le passage de ces mines n’était pas sans danger. Surtout après que les Nains aient réveillé le mal qui se cachait là depuis longtemps. Après la découverte du tombeau de Balin, le cousin de Gimli, des centaines d’orcs sortirent des fins fonds des mines. Le but de la compagnie : atteindre le pont de Kazad-dum pour sortir de cet enfer. Malheureusement, leur combat avec les orcs réveillera le Balrog de la Moria. Un combat entre cette créature et Gandalf se déroula. Mais sur le pont menant à la sortie, Gandalf tomba dans l’abime avec le Balrog.

La communauté dut continuer l’aventure sans Gandalf. Aragorn devint le nouveau guide de la compagnie. Ils arrivèrent jusqu’au royaume de la dame Galadriel en Lorien. Là, ils trouvèrent un peu de repos et de réconfort. Je ne vous raconte pas la suite 🙂 C’est à vous de la découvrir.

Bien après, Gimli, Aragorn et Legolas partirent chercher Pippin et Merry qui s’étaient fait kidnapper par des orcs. Sur leur route, ils rencontrèrent Gandalf. Eh oui, Gandalf est revenu ! Voici son récit : lorsqu’il tomba dans les fins fonds de la Moria avec le Balrog, il le combattit pendant des jours et des jours. Le Balrog fut finalement tué et Gandalf, à bout de forces, mourut lui aussi. Il fut ranimé par Eru Illuvatar et transformé en Gandalf le Blanc. Évolution ! Reprenons notre récit la ou nous en étions. Aragorn, Legolas et Gimli partirent avec Gandalf en direction d’Edoras : la capitale du royaume du Rohan. Son roi Théoden était depuis longtemps contrôlé par la magie de Saroumane. Gandalf l’en libéra mais il restait encore une tache bien plus importante à accomplir.

Saroumane n’avait pas dit son dernier mot. Des milliers d’orcs se préparaient à attaquer le peuple du Rohan. Théoden n’a plus le choix : il d’emmener son peuple au Gouffre de Helm et le défendre coûte que coûte. Les orcs arrivèrent devant la forteresse et les hommes du Rohan se firent déborder dans la nuit de la bataille. Mais à l’aube de la bataille, alors que l’ennemie était entré, Gandalf arriva avec une troupe de Rohirrim. Ils foncèrent sur l’armée et la bataille fut remportée.

Une dernière marche vers l’Isangard s’organisa. Les Ents avaient attaqué la tour d’Orthanc et inondé son bassin. Saroumane resta enfermé dans sa tour et son bâton fut détruit. Il refusa de donner des informations sur les futures attaques de Sauron. Gandalf devint le nouveau chef des Istaris. Chacun partit donc vers l’Est en direction d’Edoras.

Les regards étaient maintenant tournés vers le dernier royaume qui était sous l’œil de Sauron. Une guerre se préparer à l’intérieur des terres du Mordor. La vérité fut dévoilée lorsque Pippin regarda dans le Palantiri. Le Hobbit et Gandalf partirent immédiatement vers Minas Tirith pour prévenir l’Intendant du Gondor que la guerre arrivait. La ville d’Osgiliath fut prise et des milliers d’orcs déferlèrent sur la capitale. La plus grande bataille de la saga se déroula. Alors qu’après plusieurs jours de siège la cité était déjà presque aux mains des orcs, les hommes du Rohan arrivèrent et tuèrent bon nombre d’ennemis. Le coup de grâce fut donner lorsque Aragorn, Gimli, Legolas, les fils d’Elrond et des amis d’Aragorn arrivèrent avec l’armée des morts et vidèrent la cité d’orcs. La bataille fut gagné de peu et beaucoup de morts tombèrent ce jour-là.

Dans la cité à moitié détruite de Minas Tirith, un conseil s’organisa. Frodon et Sam étaient maintenant bientôt arrivés à la Montagne du Destin. Mais dix milles orcs se tenaient entre eux et leur but final. Il fallait une diversion. Un moyen de tourner l’œil de Sauron vers eux. Les hommes qui pouvaient encore se battre formèrent une petite armée. Aragorn, Gimli, Legolas, Pippin, Gandalf,les fils d’Elrond et les Rôdeurs du Nord  furent en tête. Ils arrivèrent devant la porte noire. Sauron avait mordu à l’hameçon : des milliers d’orcs arrivèrent devant eux. L’œil de l’ennemi était tourné vers eux. La bataille fut sanglante. Mais finalement, Frodon jeta l’anneau dans les flammes de l’Orodruin. Sauron fut vaincut et la mission de Gandalf accomplie.

Après cela, Gandalf repartit en Valinor en compagnie des elfes, de Bilbon et de Frodon. C’est maintenant la fin de l’histoire de Gandalf. Parlons maintenant des origines du personnage. En gros des inspirations de Tolkien.

Parlons Inspiration

Dans les histoires des personnages que j’ai fait précédemment, je n’avais jamais parlé de leur création et des inspirations des auteurs pour les créer. C’était une erreur. Mais je vais maintenant y remédier.

Lors d’un voyage en Suisse qui a était vraiment très inspirant pour créer ses œuvres, il croise une carte postale représentant une peinture du nom de Der Berggeist. Cette œuvre représente un vieillard habillé d’une cape rouge et d’un chapeau vert donnant à manger à une biche. Il se trouve dans une forêt entourée de magnifique montagne que vous pouvez voir juste ici. C’est cette image qui a donné à Tolkien l’idée de Gandalf.

Gandalf est très souvent comparé à Odin : le dieu de la mythologie nordique. C’est même Tolkien qui y fait allusion dans ses écrits. Gandalf et Odin ont en effet une ressemblance. Ils voyagent tous les deux dans le monde des hommes habillés de simples habits de mortels.

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Seigneur des Anneaux : Parlons d’Évolution

Hello à toutes et à tous les fantaisistes, en ce magnifique mois d’Avril je voulais aujourd’hui vous parler d’un sujet qui me tient très à cœur : l’évolution de nos avis. Car je suis convaincu que chaque personne va évoluer continuellement dans sa vie. Je vous parle de cela, car je suis en train de finir la saga du Seigneur des Anneaux pour la deuxième fois. La première fois, je ne l’avais pas trop apprécié (j’avais mis 3 ans à la lire 🙂 ). Mais maintenant, mon avis a totalement changé sur cette saga. Je vais donc parler des points sur lesquels j’ai changé d’avis. Let’s Go !

La Difficulté de Lecture

Il y a quelques années, il était pour moi très difficile de lire la saga à cause du style d’écriture choisi par Tolkien. On peut dire que j’étais jeune et muni d’une minuscule expérience de lecture. Il y a beaucoup de mots que je ne comprenais pas et je dois dire que cela handicapait grandement. Maintenant, j’arrive à comprendre pratiquement chaque mot et à lire plus fluidement la saga. Donc si vous commencez la lecture, ne désespérez pas 🙂 J’ai aussi fait une erreur en lisant d’abord la saga du Seigneur des Anneaux. Elle n’était pas du tout à mon niveau. Donc je vous conseille de commencer doucement si vous voulez vous mettre à la fantasy. Et continuez toujours de lire : même si le livre est difficile. Cela vous entraînera pour les prochains livres. Le plus important est que l’histoire vous plaise 🙂

Aragorn

Mon avis sur les personnages était plutôt bon lorsque j’ai lu pour la première fois la saga. Mais malheureusement, j’ai été déçu par l’un des personnages lorsque j’ai relu les livres. Comme vous vous en doutez c’est Aragorn (en même temps c’est marquer dans le titre 🙂 ). Une petite explication s’impose : j’ai d’abord regardé les films avant de lire les livres. L’adaptation cinématographique de Peter Jackson m’avait fait craquer. Et dans les films, j’ai une vision d’Aragorn qui paraissait pour moi sage. Mais ce qui m’a le plus plu en lui était le faite qu’il ne revendique pas son titre jusqu’à la bataille de Minas Tirith. Pour moi, cela faisait parti de sa sagesse. Et il était aussi sage dans son attitude et dans les décisions qu’il prenait dans chaque film.

Dans les livres, je n’ai pas retrouvé autant de sagesse. Dès qu’il reçoit son épée Anduril, Aragorn a beaucoup plus la stature d’un futur roi des hommes. Et du coup, j’ai trouvé que notre héros avait gagné en stature mais pas en sagesse. A chaque fois qu’il parle, on dirait qu’il ne peut pas s’empêcher de dire qu’il est le descendant d’Isildur. Mais attention : c’est un ressenti que j’ai eu. Dans les films, Aragorn devient aussi un grand roi lorsqu’il reçoit son épée mais d’une autre manière. C’est peut être aussi lié au caractère de l’acteur dans les films. Dites mois ce que vous en pensez dans les commentaires de cet article. Je serai ravi de connaître votre avis :).

J’espère que cet article vous a plu. Ce sont les deux seuls points qui ont changés dans mon avis de la saga mais je vous invite quand même à donner votre avis dans les commentaires. Et vous ? Quels sont les livres dont vous avez changés d’avis avec le temps.

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Grandes Créatures de L’Imaginaire

Dans la fantasy, l’imagination des auteurs est vraiment très développée. C’est pourquoi je voulais aujourd’hui vous faire découvrir quelques créatures de l’imaginaire qui méritent qu’on s’intéresse à elles :). J’ai aussi pris le soin de choisir des bêtes de continents différents. Ce sont des créatures que je ne connais pas donc nous découvrirons en même temps cette liste. Allons-y tout de suite avec…

Eale

Cette bête m’a beaucoup étonné. C’est loin d’être la plus originale mais je dois dire que c’est un bon début :). Imaginez un tout petit peu une créature de la forme d’un cheval avec deux cornes situés toutes les deux à l’opposé l’une de l’autre. Il a une mâchoire de sanglier et est muni d’une queue d’éléphant. Les versions changent beaucoup. Certains le voyaient de la taille d’un hippopotame. Il vient d’Inde et a était vu dans un des livres de Pline l’ancien.

L’Addanc

Nous allons découvrir à présent une autre culture avec l’Addanc. Je conna

is en fait cette créature puisque je l’ai déjà vu dans la série Merlin. C’est une créature monstrueuse qui a plusieurs formes selon les versions. On la décrit comme un dragon, un crocodile ou encore un démon. Elle vit généralement dans les lacs. L’Addanc est extrêmement dangereux et maléfique. Il ne faut jamais rentrer dans un lac quand il y en a un. D’après un mythe, il est possible de la tué une fois qu’il est sortie de l’eau. D’après un autre mythe, elle inonda la Grande Bretagne, laissant deux personnes en vie. En bref, c’est une créature avec de grands pouvoirs magiques et monstrueuse.

Elle est aussi présente dans les légendes arthuriennes puisque Arthur la combattit dans le lac Llyn Barfog en Grande Bretagne. La créature faisait le mal dans les villages. Arthur la ligota et la tua.

Gamaioun

Birds of Joy and Sorrow, par Viktor Vasnetsov (1848-1926)

Entrons maintenant dans la mythologie salve. Je ne connais pas du tout cette mythologie mais je  vous propose au moins d’en apprendre un petit peu :). Le Gamaioun est une créature qui a la forme d’un oiseau et qui a une tête de femme. Cet oiseau a une place forte dans la mythologie puisqu’elle peut prédire beaucoup dans l’avenir. Il sait tout ce qu’il a à savoir sur la création du monde et sur chaque êtres vivants. Il peut prédire l’avenir du monde. La légende dit qu’il est difficile d’entendre le cri du Gamaioun mais si vous l’entendez, il vous portera bonheur. Vous pouvez trouver cet oiseau vers l’Est, sur une île. Bonne chance à tous 🙂

Le Lion des Neiges

Dans la culture tibétaine, le Lion des Neiges incarne des grandes valeurs dans le bouddhisme. Il symbolise le courage et la vivacité. Il incarne aussi la tranquillité d’esprit et la joie. C’est un animal sacré reconnu dans beaucoup d’autres cultures. C’est un lion entièrement recouvert de blanc. Sa crinière, sa queue ou ses pattes sont bleues ou parfois vertes. Il est désigné comme le protecteur de Bouddha dans la religion bouddhiste. Le cri du Lion des Neiges est capable de tuer sept dragons.

L’Inugami

Et si on parlait d’une créature un petit peu plus mignonne 🙂 ? Les chiens sont assez présents dans la culture japonaise. Ils sont très gentils intrépide et agiles mais ils peuvent aussi se montrer très protecteur envers leur maitres. L’Inugami symbolise très bien tous ces traits de caractères. Si vous voulez transformer votre chien en Inugami, il faudra laisser votre animal agoniser pendant deux jours. Pour ne pas qu’il bouge, il faudra bien sur l’enterrer. Si votre douleur est aussi grande que votre chien et que celui-ci meurt, votre chien deviendra un Inugami. Alors ? Vous êtes prêts ? Partagez votre expérience dans les commentaires :).

L’Impundulu

Nous prenons maintenant un petit vol vers l’Afrique et plus particulièrement le Congo. L’Impundulu est un oiseau de très grande taille qui d’après les légendes peut envoyer des éclairs. Il peut aussi se transformer en homme pour vous séduire. Quel est le but ? Eh bien si nous observons les caractéristiques d’autres créatures légendaires africaines, elle boit du sang. Elle vous sautera donc dessus pour vider votre sang :). Faites très attention ! Il sert très souvent des sorciers africains.

Ogopogo

Voulez-vous un équivalent au monstre du Loch-Ness ? En voici un que je ne connaissais pas du tout. C’est l’Ogopogo : un gigantesque serpent marin vivant dans le lac Okanagan au Canada. D’après les récits des amérindiens, la bête existait déjà avant l’arrivée des premiers colons. Les peuples vivants autour du lac faisaient des sacrifices humains et animaux pour apaiser la bête et permettre de traverser le lac sans danger. On raconte même que plusieurs colons disparurent dans les fins fonds du lac. En tout cas, je vous invite vivement à y aller car les paysages sont magnifiques. Mais faites quand même attention à ne pas vous approchez t rop prêt du lac :).

Rendez-vous sur Hellocoton !